mardi 9 mai 2017

Merci les pompiers !!!!

Jeudi 27 avril, premier appel pour la récupération d'un essaim. Logé sur un grand cytise en pleine floraison sa récupération à plus de 5 m s'est avérée un peu anxiogène pour moi, le vide étant une difficulté pour laquelle je dois vraiment prendre sur moi. Du coup, ayant de gentils chevaliers servants à mes côtés, les pompiers, je les ai guidé et la récupération s'est faite sans aucun souci sur une échelle et à bout de bras. Au regard des températures extrêmement froides pour la saison et avec une grappe visiblement en souffrance (elles mourraient en s'en détachant), je n'ai pas hésité à conclure qu'il y avait nécessité à nourrir pour sa survie. Aujourd'hui, elles pètent le feu bien installées dans ma dernière Warré en cèdre et mélèze.

Cinq jours plus tard, appels de mes mêmes amis pompiers pour un autre essaim logé à 50 cm de l'endroit du premier. Ce ne peut pas être un hasard, il faut admettre que les abeilles sont exceptionnellement efficaces et qu'on ne pourra jamais affirmer tout comprendre de leurs comportements. Bref, cette fois encore mon ennemi : le vide, qui s'impose à peut-être 6 m. Mais News ultra-méga-top-moumoutte mes "amis les pompiers" me fournissent un carrosse escamotable et téléguidé, une nacelle.
Et là, yoùhou !!!  plus aucune peur de tomber... que le bonheur d'être en contact avec la grappe d'abeilles qui attend avec patience le retour des exploratrices qui sauront la convaincre du prochain départ pour l'Eldorado des abeilles. Pourtant j'ai contrarié ce dessein et invité de 2/3 francs balancements de branche mes chounettes à s’embarquer pour un petit voyage en voiture dans un carton aéré.

Objectif de la mission, les loger dans l'énorme arbre creux, un Hêtre,  récemment installé et préparé de croisillons et de 3 trous de vols au jardin du rucher conservatoire et pédagogique de Gromesnil. J'ai également du les nourrir car vents, températures extrêmement basses ne permettent pas qu'elles sortent, ceci pour de manière évidente une très faible mise à disposition du nectar par les plantes. Tout devrait s'arranger après" les saintes glaces". Là l'harmonie sera de nouveau rétablit avec la nature.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire